Comme proche aidant, connaissez-vous bien votre réseau? Savez-vous que des ressources existent et qu’elles peuvent vous accompagner tout au long de votre parcours?

Je sais. Je sais. Vous allez me dire que vous n’êtes pas à l’aise de quémander des services.

• Vous avez peur de déranger, de donner l’impression de ne plus être capable de vous occuper de votre proche;
• Vous craignez ne pas être en mesure de payer pour des services professionnels;
• Vous craignez qu’une demande de placement soit effectuée;
• Vous ne souhaitez pas déplaire à votre proche qui, lui, refuse les services offerts;
• En plus, toutes ces démarches vous semblent tellement compliquées et ne savez pas par où commencer. De toute façon, vous avez l’habitude de vous débrouiller seul.

Il est vrai qu’il peut sembler difficile d’y voir clair. Les tâches et les responsabilités se sont ajoutées graduellement, et vous n’avez pas pris le temps de définir votre engagement envers votre proche et de bien évaluer la nature de vos besoins. Je comprends, la vie va si vite.

Mais peut-on choisir de ne pas vivre seul (e) cette aventure? Bien sûr. Il importe de trouver cette personne bienveillante qui saura vous écouter sans jugement et qui saura vous dire qu’il est maintenant le temps de s’offrir une pause ou encore une autre qui vous offrira quelques heures de répit. Par contre, quand le réseau familial ne suffit plus, il s’avère nécessaire de se tourner vers les ressources du milieu (organismes communautaires, CLSC, entreprises d’aide domestique, etc.)

Étapes pour une demande d’aide
• Se reconnaitre comme une personne proche aidante. Vous avez l’impression qu’il est naturel de soutenir votre proche et n’êtes pas certain d’être une personne proche aidante, contactez votre association de proches aidants qui saura vous répondre à ce sujet;
• Se libérer de ses fausses croyances. Notamment, celle de croire qu’il est toujours possible d’en faire plus ou encore celle de croire que nous sommes la seule personne sur qui notre proche peut compter;
• Contacter votre association de proches aidants qui saura vous aider à identifier vos limites, à faire le point sur vos besoins (aide pour l’hygiène, préparation des repas, répit, écoute, etc.) et à identifier les ressources (famille, amis, ressources communautaires et publiques, etc.) qui vous seront utiles;
• Partager votre réalité avec d’autres proches aidants et découvrir que d’autres personnes ont un vécu similaire au vôtre.

C’est tout un défi de maintenir l’équilibre entre son rôle d’aidant et sa vie personnelle et/ou professionnelle. Ce nouveau rôle vous amènera à faire des concessions, des deuils. Mais sachez que c’est notre rôle de vous accompagner dans ce processus et de vous permettre de trouver les moyens nécessaires pour maintenir le cap et vous adapter à cette nouvelle situation.

Vous êtes dépassés par les évènements ou au contraire vous maintenez le cap, malgré votre réalité quotidienne, n’hésitez-pas à nous partager votre expérience.

Linda Bouchard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *