Rédigé le 20 février 2018 par Les conseillers aux proches aidants

Avez-vous déjà entendu parler de la charge mentale? Selon le site Web Psychomédia, la charge mentale serait la « charge cognitive, invisible que représente l’organisation de tout ce qui se situe dans la sphère domestique. »


Cette charge est quotidienne et peut devenir plus lourde lorsqu’une épreuve survient. On dit souvent qu’elle incombe en grande partie aux femmes. Toutefois, en tant que proche aidant, vous avez certainement déjà ressenti ses effets dans votre quotidien.

Penser aux rendez-vous médicaux, aux médicaments à administrer, à l’entretien ménager et aux courses à faire, aux factures à payer, au bien-être des autres membres de la famille, etc. Lorsqu’on prend soin d’un proche, qu’on accomplit différentes tâches liées au rôle d’aidant, la gestion de son foyer s’alourdit considérablement et peut mener à l’épuisement si rien n’est fait.

Comment faire pour réduire cette charge et ainsi prévenir l’épuisement?

 

Se reconnaître comme proche aidant

Pour diminuer la charge mentale, il faut avant tout se reconnaître comme proche aidant. Reconnaître que son rôle évolue selon le contexte ou l’état de l’aidé, par exemple, et qu’on a des besoins, nous aussi.

 

Demander de l’aide et partager les tâches

Il n’est pas rare d’entendre un proche aidant dire qu’il n’ose pas demander de l’aide à son entourage, par peur de déranger. Il faut passer par-dessus cette crainte. Vous seriez surpris de voir avec quel empressement vos proches sont prêts à mettre la main à la pâte. Si on leur en laisse la chance, ils sont généralement heureux de faire leur part. Une fois l’aide demandée, il peut être utile d’organiser une rencontre de partage des tâches entre membres de la famille. Ce partage se fait en fonction des intérêts, des disponibilités et des capacités de chacun.

 

Prendre du répit

Accepter qu’un étranger entre dans votre maison pour vous soutenir dans vos tâches quotidiennes ou prenne la relève auprès de votre proche n’est pas chose facile. Même si une personne extérieure ne fera peut-être pas les choses de la même façon que vous, il est important de profiter de l’aide offerte pour vous ressourcer et alléger votre charge. Découvrir une nouvelle activité, différente de ce que vous faites habituellement, vous permettra de vous évader, de prendre le temps de souffler.

 

Prioriser

Se concentrer sur les tâches qui ont été accomplies, plutôt que sur celles qui restent à faire, permet d’aborder le quotidien plus sereinement. N’hésitez pas à remettre à plus tard les tâches qui peuvent attendre.

 

Afin de diminuer la charge mentale, il est primordial de reprendre contact avec soi-même, de retrouver son couple, sa famille et ses amis, de ne pas oublier ses intérêts, ses envies, ses rêves. Il faut réussir à prendre du recul et à se décharger sans culpabilité. Se rappeler qu’être proche aidant, c’est aussi vivre de belles histoires.

Source : https://www.lappui.org/Actualites/Fil-d-actualites/2018/Des-astuces-pour-mieux-gerer-sa-charge-mentale